Prendre du muscle est vraiment quelque chose de facile. Tellement, que tu te remémores les jours où tu stagnais avec nostalgie. C’était vraiment la bonne époque ! Pourquoi ne pas la revivre? Ne pas tuer tous tes résultats et ta santé? Il est grand temps de perdre du muscle, avec ces 5 astuces !

ATTENTION: Cet article est volontairement ironique de façon à vous donner matière à réflexion sur ce qu’il ne faut pas faire en musculation, et dans la vie en général. Ne suivez absolument pas ces « faux conseils », qui n’en sont pas ! (Ne serais-ce que pour votre santé).

I – Opte pour l’entrainement quotidien !

Les processus qui font grossir les muscles se déclenchent quand il n’est plus stressé. Autrement dit, tu construis du muscle en dehors de la salle: quand tu ne t’entraines pas.

L’entrainement de musculation va créer des micro traumatismes dans tes tendons, articulations, vos muscles. En temps normal, tu es censé laisser un temps de repos adéquat afin de permettre leur régénération, et même leur amélioration (plus résistant, plus solide).

Si tu t’entraines beaucoup, tous les jours, le but est atteint: tu détruis littéralement tes muscles sans leur laisser ne serais-ce que le temps de récupérer leur niveau précédent.

Ne les laisse pas se reconstruire en prenant des jours de repos, ça serait une grave erreur. Entraine toi tous les jours, plusieurs heures de façon à bien les annihiler (au sens propre) !

QUE RETENIR: Oublie l’ « ami » qui te dit qu’il s’entraine 2 à 3 heures par jour pour prendre, celui qui fait les pectoraux 5 jours sur 7, et tout ce genre de bêtises que l’on peut entendre si tu veux réellement progresser.

 

II – Arrête de manger:

 

L’entrainement augmente tes dépenses d’énergie, épuise et traumatise ton organisme qui doit puiser dans ses réserves pour se régénérer. Si tu manges assez de protéines, glucides et lipides, il aura de quoi se « reconstruire ».
Et ce n’est pas ce que nous voulons ! Si tu ingurgites moins d’énergie que tu en as dépensé, et que tu manges trop peu de protéines, le corps ira puiser dans les muscles pour fournir de l’énergie et des protéines aux autres cellules.

Tu peux perdre du volume facilement et rapidement de cette façon. A vrai dire, c’est sûrement le moyen le plus rapide de perdre du muscle.

A RETENIR: Se priver de manger, n’importe comment, est dangereux pour la santé. Ne jamais oublier que ton corps ne fait pas que puiser dans les graisses en cas de déprivation calorique, mais que c’est TOUT TON ORGANISME qui est impacté. Une alimentation doit toujours être saine et équilibrée.

 

III – Dormir fait grossir les muscles: STOP !

 

Il est bien connu que c’est pendant le sommeil que l’on récupère de sa journée. Dormir est indispensable au bon fonctionnement du corps, et il suffit d’une nuit blanche pour s’en rendre compte, voir d’un vol d’avion qui va te procurer le magnifique « jet lag ».

Le corps relâche tout une flopée d’hormones et de processus de récupération, dont l’hormone de croissance qui va jouer son rôle régénérant, te faire prendre du volume et perdre du gras.

Comment éviter tout ces bénéfices? Il suffit de se coucher à heures irrégulières tous les soirs pour que le corps ne puisse jamais établir son rythme biologique naturel !

Dormir moins de 6 heures par nuit est aussi un excellent moyen de réduire un peu son état de forme, mais en dessous de 4 à 5 heures tu es certain d’être dans le rouge en moins de deux. Tu n’as qu’à lézarder devant la TV jusqu’à 1 ou 2heures du matin la veille de te lever pour aller travailler, c’est facile !

Le stress, la fatigue de la journée vont pouvoir s’accumuler de jours en jours, quoi de mieux pour perdre tes muscles !

A RETENIR: Avec un bon sommeil tu vas non seulement pouvoir récupérer et progresser plus vite en musculation, mais ça te sera aussi utile pour ta santé et ton énergie dans la vie de tous les jours (y compris professionnelle).

 

IV – Aies un entrainement irrégulier:

 

Une séance d’entrainement active les mécanismes d’adaptation du corps. De séances en séances, ces petites adaptations vont s’accumuler et produire un résultat notable au bout d’un certain temps. En musculation, cela peut être un gain de force, volume musculaire, ou une perte de gras.

Si tu t’entraines juste avant d’avoir récupéré de ta séance précédente, cela te ramène au petit 1 de cet article. Au contraire, si tu espaces trop tes séances, le corps se sera « désadapté » à l’effort. Ta séance n’aura servi à rien ! Un peu comme si tu t’étais exposé au soleil une après-midi, puis que tu étais resté enfermé 2 semaines chez toi.
Faites donc des pauses de plusieurs semaines quand tu en as envie, puis rattrapes toutes les séances d’un coup à la suite. C’est un excellent moyen de perdre les progrès que l’on a engrangés jusque là, puis de fatiguer le corps d’un coup. Ou comment lancer deux pierres absolument inutiles et dévastatrices d’un coup !

A RETENIR: C’est ce que font 90% des pratiquants en salle de musculation. C’est aussi la raison pour laquelle ils se blessent, ils se démotivent, il arrêtent, ou pire, finissent par prendre plus de poids qu’avant de venir à la salle.

 

V – Le stress est l’ennemi du muscle: soies stressé !

 

L’hormone du stress (cortisol) a un effet direct sur le muscle: il va libérer les protéines qui le composent pour les utiliser comme énergie ou « matériau » pour d’autres cellules.

C’est excellent ! Plus l’intensité et la durée de tes épisodes de stress seront importants, plus tes muscles seront littéralement « démontés » et « brûlés »: autrement dit perdus. En plus de ça tu seras mal dans ta peau et prendras du gras plus facilement, ce qui est magnifique.

 

Comme vous l’aurez compris, cet article est basé sur l’ironie. J’ai regroupé les facteurs principaux qui vous font stagner dans vos entrainements, et sur lesquels il faut vraiment agir pour booster sa progression. Pour prendre du muscle, il vous faut: une alimentation saine, un mode de vie sain, ainsi qu’un programme d’entrainement adapté et de l’assiduité.