« Être fort physiquement c’est avant tout être fort mentalement. »

C’est être capable d’aller à l’affrontement, matérialisé par une charge ou un objectif. Cette charge qui représente quelque part les obstacles de la vie courante, un problème que l’on ne peut éviter et qu’il nous faut affronter.

C’est avant tout faire face à ses peurs, faire face à ses doutes, faire avec ses propres moyens. Savoir mobiliser tout ce que l’on a en soi, ses forces, ses émotions, ses rêves, ses objectifs…

« Car 1kg reste 1kg. »

Et quelle que soit la charge de ce que l’on entreprend, il n’y a aucune façon de la contourner: soit on réussit, soit on échoue.

Et ça n’est pas demain. C’est maintenant. Dans la prochaine fraction de seconde que tout se déroulera. Que tout le travail que l’on a effectué, tous ces entrainements, ces répétitions, ces préparations, se révèleront.

« Finalement, être fort c’est être capable de faire face à une barre. »

« Mais c’est surtout être capable d’affronter la réalité, soi-même, et de tout donner pour ce que l’on veut réussir. »